Mytime

La technique Pomodoro

| 4 commentaires

Bien le bonjour, aujourd’hui je vais vous parler de la méthode Pomodoro.

Vu que certains (enfin surtout certaines^^) d’entre vous me l’ont demandée suite à mon dernier article, voici quelques infos sur cette méthode de travail.

Pour optimiser mon agenda et réduire suffisamment mon temps de travail pour pouvoir aller chercher mon fiston à l’école à 16h30, j’ai du éprouver un grand nombre de méthodes. À ce jour, celle que j’ai trouvée le plus efficace et que je continue d’appliquer est la méthode Pomodoro.

Cette méthode est géniale pour 3 raisons :

  • C’est super simple ! Pas de logiciel de gestion de temps, de diagramme à respecter ou de trucs un peu tordu. Un simple minuteur suffit.
  • C’est terriblement efficace ! Aucune autre méthode ne m’a rendu plus productif.
  • C’est intuitif ! La méthode demande quelques efforts mais devient rapidement une habitude, on y fait plus trop gaffe.

Le matériel

Il ne faut rien d’autre qu’un minuteur. L’inventeur de la méthode utilisait initialement un minuteur de cuisine en forme de tomate d’où le nom (Pomodoro = tomate en italien).

Ce minuteur va vous permettre de mesurer des tranches de 25 minutes.

Pour ma part j’utilise une application installée sur mon MacBook. Elle est gratuite et attise souvent la curiosité des gens qui jettent un coup d’oeil à mon écran. ( » Mais c’est quoi ce logiciel ? »)

pomodoro

Le principe

Remontez le minuteur sur 25 minutes et bossez de manière concentrée. Et c’est tout ! C’est aussi bête que ça mais c’est vraiment efficace.

Bosser de manière concentrée ça veut dire :

  • Avoir coupé au préalable Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux. Les mondes digitaux peuvent tourner sans vous pendant 25 minutes. Et ce même si vous êtes community manager.
  • Avoir désactivé la réception automatique des mails et laisser sa boite mail à distance, sauf pour consulter un ancien message lié à votre travail actuel ou récupérer une piège jointe dont vous avez besoin.
  • Avoir mis son téléphone en mode silencieux. A moins que vous soyez responsable sécurité d’une centrale nucléaire, ou chef de pompiers, vous n’avez pas besoin qu’on puisse vous joindre dans l’immédiat. Les gens peuvent vous laisser un message et vous pourrez le consulter au bout de 25 min
  • Ne pas se poser trop de question. Vous êtes là pour l’action et non la réflexion. Et surtout pas pour les interrogations qui ne servent à rien du style « Mon projet est-il intéressant ? » « Est-ce que je suis à la hauteur de la tache », « Est-ce que j’ai pensé à débrancher le fer à repasser ? »

Au bout de 25 minutes, vous avez droit à votre récompense : 5 minutes de pause (à minuter aussi). Vous pouvez aller sur Facebook, écouter vos messages, faire un pipi, prendre un café ou regarder une vidéo sur Youtube.

Quand les 5 minutes de pause sont passées. On redémarre avec un pomodoro de 25 minutes en mode concentré. Au bout de 4 pomodoros, c’est la grosse récompense : 15 minutes de break (voire plus si les pomodoros vous ont épuisé.)

Pourquoi ça marche ?

Devoir vous concentrer sur ce boulot qui va vous prendre 4h vous décourage d’avance. Par contre, bosser de façon concentrer pendant les 25 prochaines minutes ça parait plutôt facile.

De plus, avec ce compteur qui tourne, il y a un petit challenge assez stimulant. C’est comme une sorte de contre la montre avec soi-même.

Les pomodoros s’enchainent assez rapidement et facilement. Ca demande un peu d’effort de concentration au début, mais assez rapidement ça devient un peu un réflexe.

Comment être encore plus efficace ?

Ce simple concept de 25 min de concentration + 5 min de pause est déjà très efficace, mais en allant un peu plus loin vous pouvez vraiment vous transformer en machine à bosser.

L’idée d’organiser vos plannings et vos taches sur cette base de 25 min. L’unité de mesure de votre organisation étant un pomodoro.

Vous allez devoir apprendre à déterminer combien de pomodoros vous pouvez achevez en 1 journée. Combien de pomodoros un projet va prendre (et surtout comment découper cet énorme projet en tache de 25 min). Il va falloir organiser vos journées par tranche d’une demi-heure (25 minutes + 5 min de pause). etc.

Avec un peu de pratique vous arriverez à deviner le nombre de pomodoros qu’il vous faut pour executer telle ou telle mission. Et lorsque vous ne finirez pas à temps, vous arriverez plus facilement à vous organiser pour que ce dépassement de temps ne s’éternise pas (Ce dire « Allez, je passe un Pomodoro de plus pour boucler cette tache et plus efficace que de ce dire « Raaah il va surement me falloir toute la nuit pour finir »)

Et après ?

Aujourd’hui, je n’utilise plus trop mon minuteur. Ce n’est pas que je ne pratique plus la méthode, c’est juste que je le fais inconsciemment. Je n’ai plus la précision des 25 minutes, mais quand je me plonge dans une tache, je le fais en mode Pomodoro, sans boite mail, sans téléphone (voilà pourquoi on tombe souvent sur mon répondeur!) , ni Facebook, ni Twitter (Grâce au multi-bureau de mon Mac, j’ai même un bureau « travail concentré », un bureau « mail » et un bureau   »réseau sociaux et détente », je passe de l’un à l’autre en glissant 3 doigts sur le pad). Quand je sens que mon cerveau à besoin d’air (comme par hasard au bout de 25-30 minutes) je fais un petit break. Je suis aussi devenu un expert en découpage de tache. A chaque fois qu’une mission ou qu’un boulot me démotive, je le saucissonne vite en tranche de Pomodoros pour le rendre plus digeste. Et ça marche !

En conclusion, un méthode super simple, vraiment efficace qui demande un peu d’effort au début mais qui devient rapidement un réflexe.

Vous trouverez plus d’info sur le site officiel de la méthode Pomodoro.
De nombreuses applis et logiciels existent pour appliquer la méthode et on trouve des minuteurs dans toutes les bonnes boutiques de cuisine.

Voilà, c’était super intéressant, non ?

A très vite.

EDIT : l’appli que j’utilise et qui est dans la capture d’écran n’est plus téléchargeable, du coup j’ai zippé mon appli, la voici.

Article réalisé en 2 pomodoros