camemberts

Ma journée en camembert

| 10 commentaires

Bien le bonjour, aujourd’hui, je raconte ma journée sous forme de camembert !

Quand j’ai publié l’article indiquant que j’avais du mal à expliquer ce que je faisais dans la vie, Seb a suggéré, dans les commentaires, que je note le temps que je passais à chacune de mes activités afin de déterminer quel était mon vrai métier.

J’ai trouvé que c’était une excellente idée et me suis prêté au jeu. Voici donc à quoi j’ai passé ma journée d’hier, le lundi 14 octobre 2013.

7h30 : Wake Up !
Davantage réveillé par un petit garnement de 3 ans qui se glisse sous ma couette que par mon réveil, la journée commence en famille autour d’un petit déjeuner. J’aime beaucoup ce moment passé à 3 autour de tartines de confiture, les yeux encore un peu collés.
Dans ces moments-là, je suis : père de famille

8h15 : Décollage !
On alterne un jour sur deux pour emmener l’héritier à l’école, mais globalement on quitte tous la maison au même moment, l’école n’est pas très loin. Une fois par semaine j’enchaine avec un peu d’activité sportive (ne pas rire merci) en me dirigeant vers les Berges du Rhône toutes proches pour courir 30 petites minutes…(c’est pas beaucoup mais c’est mieux que rien). Lorsque je fais ça, je repasse prendre une douche à la maison, ce qui décale ma journée d’une bonne 1h. Ensuite, sport ou pas, je me rends au Workloft, l’espace de coworking où j’ai mes bureau, en empruntant un Velo’v.
Dans ces moments-là, je suis : en mouvement

9h30 : Rédaction, vous avez 1H !
C’est un petit rituel du matin. Tous les jours je consacre 1h à la rédaction d’article. Soit j’entame un nouveau billet (c’est d’ailleurs ce que je suis en train de faire… il est 9h43), soit je relis un brouillon, soit je peaufine un contenu déjà écrit…
Dans ces moments-là, je suis : rédacteur

10h30 : J’aime, je tweete
Deuxième rituel professionnel de la journée, la tournée des réseaux sociaux. Attention, par pour moi, mais pour l’ensemble de mes clients ainsi que pour les site que je gère (CityCrunch and co).
Dans ces moments-là, je suis : Community Manager

11h00 : Vous avez du courrier
J’ouvre ma boite mail pour la première fois de la journée. Et oui, pas avant, ça me permet d’avoir la tête libre pour avancer le matin. Je lis mon courrier et essaye d’appliquer la règle du Getting Things Done. En gros pour chaque mail :
- je supprime si ce n’est pas intéressant (et je suis assez sévère !)
- je transmets si ça peut ou doit être géré par quelqu’un d’autre
- je réponds si ça prend moins d’1 minute
- je mets dans un dossier TODOLIST, si la réponse prend plus d’1 minute ou si cela demande du travail en amont.
A la fin, ma boite mails est vide.
Dans ces moments-là, je suis : organisé (enfin à peu près)

11h15 : Time to run !
Les lundis et jeudis je dois aller chercher mon fils qui ne mange pas à la cantine.
J’enchaine le métro A, D et B pour être à Jean Macé, dans le 7ème arrondissement, à 11h45, et récupérer le monstre.
Dans ces moments-là, je suis à nouveau : en mouvement

11h45 : Bon appétit bien sûr !
S’il fait beau, j’emmène mon fiston jouer dans le parc de la place Jules Guesdes et on se mange ensuite une tarte salée chez Valetine, un petit établissement je vous recommande chaudement si vous êtes dans le coin un midi. De temps en temps, mon amoureuse nous rejoint car elle travaille juste à coté. S’il fait pas très beau ou froid, on rentre à la maison pour une bon steak haché / nouilles avec beaucoup de ketchup.
Dans ces moments-là, je suis à nouveau : père de famille.

14h00 : Mondanités
Après avoir reposé le gone à l’école, je prend la direction de l’Institut Lumière pour récupérer mon accréditation pour le Festival Lumière. J’en ai profité pour donner RDV à un journaliste qui voulait m’interviewer au sujet de Lyon CityCrunch, dans le village du festival. Je ne sais pas trop dans quelle catégorie ranger ces activités liés au fait que CityCrunch a suffisamment de visibilité pour avoir des accréditations pour les évènements lyonnais et des demandes d’interview. Du coup je vais ironiquement classé ça dans une catégorie « wannabe ».
Dans ces moments–là, je suis, donc : wannabe

15h00 : Au boulot !
Après avoir repris le métro, être rentré au WorkLoft et avoir relevé une deuxième fois mes mails de la journée et vérifier qu’il n’y a aucune urgence sur les réseaux sociaux, c’est le moment de se mettre en mode bucheron. Casque sur les oreilles avec une musique adaptée à la TO DO List du jour, fermeture de tous les comptes Facebook, Twitter et mail ouverts… Et hop, c’est parti pour abattre un maximum de boulot. J’utilise pour cela la méthode Pomodoro. Un simple minuteur me permet de travailler en période de 25 minutes (suivies de 5 minutes de pause). C’est le temps idéal pour rester concentré sur une tache. Cela demande un petit travail de préparation pour saucissonner la to do list en taches de 25min (ou en regrouper plusieurs pour que l’ensemble prenne 25 minutes) mais c’est très efficace.
Généralement j’organise mes journées par clients ou type d’activité. Le lundi est par exemple consacré à tout ce qui touche CityCrunch.
Dans ces moments-là, je suis : travailleur

16h30 : La sortie des écoles
Un jour sur 2, je recours vers Jean Macé pour être à l’heure pour récupérer le marmot. Aujourd’hui, c’est ma chérie qui s’en charge. J’aurais donc un peu de rab pour la séquence boulot acharné.
Dans ces moments-là, suis : travailleur (mais père de famille le mardi et jeudi)

17h30 : Fin de la journée
La méthode Pomodoro est très efficace mais très épuisante. Je tiens rarement plus de de 2H30. Il est temps maintenant de clôturer la journée. Un dernier tour sur ma boite mail (toujours en appliquant la méthode GTD) et sur les réseaux sociaux. On range un peu le bureau (de l’ordinateur comme le meuble). Et retour à la maison.
Dans ces moments-là, je suis : organisé

18h00 : Back Home
Je rentre souvent en bus car ça me permet d’utiliser mon smart phone (ce qui est compliqué en métro ou en vélo’v). Je vais sur quelques forums, je jette un coup d’oeil aux trendings topics de Twitter (et je m’énerve par ce que je me rends compte qu’il n’y a des sujets sur Les Anges de la Télé-Réalité!).
Dans ces moments là je suis : en mouvement… et connecté

18h30 : Home Sweet Home
Retour à la maison, je laisse ordi et smartphone eteints et je profite de ce moment de la journée. Je construits des chateaux en Duplo, je me mets aux fourneaux, je discute avec ma chérie. Bref, c’est le moment à la cool de la journée où je passe d’agréables moments avec ceux que j’aime.
Dans ces moments-là, je suis : père de famille

20h00 : Prêt pour demain
Le repas avalé et pendant que le monstre est bordé par ce maman, je prépare ma journée du lendemain. Je vérifie les RDV, cale ma TO DO LIST et regarde si le planning colle avec l’agenda familial. J’essaye dans la mesure du possible ne pas me connecter à ma boite mail, parce que si je le fais et que je tombe sur le genre de mail qui agite mon cerveau, je vais y cogiter toute la soirée (voire la nuit !).
Dans ces moments-là, je suis : organisé

20h15 : Tu sors ou tu dors
Enfant couché, ordi éteint, il est temps de passer une bonne soirée. Assez régulièrement, je ressors pour apéros ou soirées. Parfois il s’agit d’évènements geeks qui permettent de réseauter un peu, d’autres fois ce sont des évènements organisés par des marques ou alors il s’agit juste d’un apéro entre potes ou d’un concert. Mais ce soir, je reste à la maison avec ma chère et tendre. On discute, on joue aux jeux vidéo ou on regarde des séries TV.
Dans ces moments là, je suis : in love (ou de nouveau wannabe les soirs où je sors).

23h00 : Extinction des feux.
J’ai besoin des mes 8h de sommeil! J’adore la nuit et il m’arrive parfois de sortir jusqu’à l’aube, mais ma vie perso et pro me permette pas de rendre ces excès récurrents.
Dans ces moments là, je dors !

Bilan Camembert sur cette journée du lundi 14 octobre 2013 :

camembert-journée

Ce qu’il en ressort :

Ma première occupation est d’être père de famille
Je passe autant de temps avec ma chérie qu’à bosser comme un acharné
J’ai passé plus d’1/8 de ma journée à courir à droite et à gauche
Je passe 2 fois plus de temps à m’organiser et à gérer mes mails qu’à rédiger des articles

Bilan sur une semaine complète :

J’ai fait le même exercice sur une semaine complète en détaillant un peu plus la partie travail acharné. Comme expliqué plus haut, chaque jour est dédié à un types d’activités ou un type de clients. Voilà ce que ça donne :

semaine-camembert

Ce qu’il en ressort :

Je passe la moitié de ma journée à ne pas travailler (les moments passé avec mes proches et mes déplacements représente plus de la moitié de mon temps).
Contrairement à ce que pense mon amoureuse, je passe plus de temps avec elle qu’à m’occuper de CityCrunch (huhu^^).
Il semblerait bien que mon activité principale soit le Community Management.

Ce dernier point pourrait-il enfin répondre à ma question ? A moins que mon vrai métier soit père de famille !

Quoiqu’il en soit je vous invite à vous faire l’exercice de noter à quoi vous passer vos journées, vous en tirerez probablement quelques enseignements.

Voilà, c’était super intéressant, non ?

A très vite !